jeudi 31 décembre 2020

Hommage à Robert Hossein et Claude Bolling

 Le Monde du cinéma, du théâtre et de la musique de films a perdu encore deux de ses célèbres personnages.

Robert Hossein et Marina Vlady sa première épouse 

*******

Robert Hossein, réalisateuracteurscénaristedialoguiste 

et metteur en scène français.

de son nom de naissance Abraham Hosseinoff, est mort à 93 ans le 31 décembre 2020 à Essey-lès-Nancy


Il avait marqué un public depuis des générations « Angélique, marquis des anges », L’histoire d’un film des années 60 à succès mondial. Il a formé quelques capes et épées mythiques avec Michelle Mercier. 


********

Le pianiste de jazz, chef d'orchestre et compositeur Claude Bolling, qui a écrit de nombreuses musiques de films comme celle de "Borsalino" et arrangé "La Madrague"célèbre chanson de Brigitte Bardot, mais aussi "Le Magnifique",Lucky Luke", ou encore "Les Brigades du Tigre", est décédé à l'âge de 90 ans

Clic :  https://www.claude-bolling.com/biographie



mardi 29 décembre 2020

 Un demi-siècle de correspondance amoureuse :

 22 000 lettres d’amour de Juliette Drouet à Victor Hugo

 ***

Une des Lettres de Juliette Drouet à Victor Hugo

Juliette Drouet a été la maîtresse de Victor Hugo pendant 50 ans. Les deux amants ont échangé une longue et riche correspondance.



Lettre de Juliette Drouet

1833


Monsieur Victor Hugo, en ville.

Je t’ai quitté, mon ange, tu paraissais triste et mécontent.

Mon Victor, me serais-je attachée à ta vie comme un scorpion venimeux pour la flétrir et l’épuiser ? Déjà ton sourire frais et libre devient chaque jour plus rare. Tu es malheureux, Victor, et mon amour est un obstacle à ta tranquillité.

Je voudrais fuir, je voudrais te déchirer de moi, de mon amour qui devrait couronner ta vie de roses et la parfumer de bonheur et qui semble la couvrir d’un crêpe.

Mais l’air que tu ne respires pas me ferait mourir, mon Victor. Ton regard m’est plus nécessaire que le soleil et j’ai besoin de tes baisers pour rafraîchir mon âme et lui donner des forces. Le lien qui existe entre nous est celui qui me tient à la vie. Si je n’avais été ton amante j’aurais voulu être ton amie. Si tu m’avais refusé ton amitié, je t’aurais demandé à genoux d’être ton chien, ton esclave.

Mon âme est rongée par la pensée de ma situation. Mais je veux être seule à souffrir. Tu es trop faible, toi, pour supporter comme moi des nuits sans sommeil. Si tu mourrais, voudrais-tu m’empêcher de mourir avec toi ? Fou, le pourrais-tu ? N’es-tu pas mon âme et ma vie ? Et le chagrin qui chaque jour grossit comme une avalanche, le chagrin qui creuse l’âme goutte à goutte, n’est-ce pas une longue mort?

Je me suis donnée à toi tout entière, à toi ma vie, belle ou hideuse, riante ou sombre, poétique ou rampante dans la boue. Je n’ai rien voulu en retrancher de toi. Je veux la partie la plus précieuse de ton existence, ton amour car je crois, et laisse-le-moi croire, que l’amour peut mettre du miel dans la coupe la plus amère.

Tu m’appelles ange et suis un pauvre ange déchu. Mais l’amour élève si haut, mon Victor, tu verras repousser mes ailes et je t’enlèverai au ciel. Mais… Mais, et ici, je m’arrête. Je vais marcher sur un aspic qui va se retourner contre moi. Je vais mettre le pied sur un terrain mouvant. Écoute. Mais je ne veux pas que tu voies l’état de mon cœur en ce moment. Je ne veux pas que tu le regardes pour voir s’il saigne, que tu y portes le doigt pour voir si la blessure est large. Mes souffrances à moi je saurai les supporter. Je ne puis m’expliquer… Tâche de me comprendre.

Ils disent : «il n’est pour elle qu’un moyen, qu’un seul, de changer sa position.» Eh bien ! Victor, ce moyen tu le repousses. L’idée t’en fait frissonner. Victor, j’ai à subir des conséquences de ma vie passée, de ma vie sans amour. Il y a une plaie, il faut la brûler avec un fer rouge, il faut une souffrance, après la souffrance, des angoisses, après les angoisses.

Je souffrirai car je t’aime. Je t’aime tant. J’éprouverai d’affreuses tortures, mon cœur sera mâché, haché, et toi, toi !

Mais il faut couper le membre gangrené, il faut, à tout prix enterrer le cadavre qui se place, froid, entre nos baisers. Puis, comme les martyrs, nous trouverons une vie céleste, une nouvelle vie, que nous recommencerons ensemble, une vie d’oubli, de bonheur, de bonheur pur comme mon âme, car mon âme est restée pure quand mon corps a été profané, elle est montée au ciel, elle est restée pure et vierge.

Nous vivrons ensemble, pauvres et heureux, riches d’amour et de poésie. Si dans cette lettre quelque chose froisse ton cœur, pardonne, je l’expie par les larmes que je verse en t’écrivant.

Juliette

mercredi 23 décembre 2020

Claude Brasseur nous a quitté!




Claude Brasseur nous a quitté! 

"Bande à Part" est un film réalisé par Jean-Luc Godard avec Anna Karina, Claude Brasseur.

Claude Brasseur, bébé, entre ses parents, Odette Joyeux et Pierre Brasseur. 


Odette Joyeux Pierre Brasseur et  Claude 


Claude Brasseur et son fils, Alexandre en 1977

Clic pour agrandir

 « Les nouvelles aventures de Vidocq » 1971

L'acteur Claude Brasseur chez lui en famille avec son épouse Michèle et leur fils Alexandre 27 avril 1979

Claude Brasseur et Noémie Schmidt dans « L'étudiante et Monsieur Henri » 2015

Claude Brasseur et Christophe Lambert dans  « Ma bonne étoile » film d’Anne Fassio sorti en 2012

****

Pendant sa carrière, il tourne dans plus de cent dix films et obtient deux "César"


mardi 15 décembre 2020

Louis XVII : le calvaire d’un enfant, Dauphin de France


"Vous savez, personne n'est responsable de ses parents... la naissance est un hasard"

Claude Jasmin, écrivain

***
"Louis-Charles de France"
 Plus connu sous le nom de Louis XVII Il meurt en captivité en 1795, à l’âge de 10 ans
Louis-Charles, Charles XVII, fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette, est enfermé au secret dans une chambre obscure, sans hygiène ni secours, pendant six mois, jusqu'au 28 juillet 1794
Son état de santé se dégrade, il est rongé par la gale et surtout la tuberculose. L'enfant est amaigri, il vit accroupi, atteint de la gale aux genoux dans un état de santé qui ne cesse de se détériorer. 

  Le cordonnier Simon, nouveau geôlier du dauphin au Temple
 Le dauphin (Louis XVII) au temple, 1867 Jacques Emile Lafon 
Le Dauphin Louis XVII dans la prison du temple par Henri de Caisne  
*** 
Sa nourriture lui est servie à travers un guichet et peu de personnes lui parlent ou lui rendent visite. Ces conditions de vie entraînent une rapide dégradation de son état de santé.
L'isolement total dans lequel il est placé laisse planer un certain mystère et donne l'occasion à l'imagination populaire de soulever l'hypothèse de substitution de l'enfant et de son exfiltration, donnant naissance au « mythe évasionniste et survivantiste ». 
 Le Savetier Simon et l'enfant Louis XVII 

Le 6 mai (17 floréal an III), la tuberculose prend un tour critique, caractérisé par l'apparition d'une péritonite, si bien que dans les derniers jours de mai, les gardiens signalent au comité de Sûreté générale que l'enfant Capet manifeste « une indisposition et des infirmités qui paraissent prendre un caractère grave ».

Louis XVII à la prison du Temple vers 1792/1795 où il est enfermé depuis le 13  Août 1782 
*** 
Louis XVII meurt dans sa prison, probablement d'une péritonite ulcéro-caséeuse venue compliquer la tuberculose, le 8 juin 1795, à l'âge de dix ans et après presque trois ans de captivité.

Holî, la fête des couleurs

 


En Inde, l’arrivée du printemps est saluée par une des fêtes les plus colorées au monde: 

Holî, la fête des couleurs ou le festival de l’amour universel. 













Charles-Michel de L'Épée

 




Charles-Michel de L'Épée, appelé l'abbé de L'Épée, né Charles-Michel Lespée le 24 Novembre 1712 à Versailles et mort le 23 Décembre 1789 à Paris , Paroisse saint-Roch, est un prêtre français, l'un des précurseurs de l'enseignement spécialisé dispensé aux sourds.
***
L’Abbée de l’épée fut, en 1760, le premier entendant connu à s’intéresser aux modes de communication des  sourds-muets».
En observant un couple de jumelles sourdes communiquer entre elles par gestes il découvre l’existence d’une langue des signes.
Il décide de s’appuyer sur cette langue pour instruire les enfants sourds.
Il l’adapte en y ajoutant des notions grammaticales propres au français. 
C’est ce qu’il appelle les « signes méthodistes».
Par ailleurs, il regroupe les enfants sourds pour les instruire et ouvre une véritable école pour sourds qui deviendra l’Institut national des jeunes sourds, aujourd’hui Institut Saint-Jacques, à Paris.
L’abbée de l’Épée est aujourd’hui une figure historique de l’histoire des Sourds.
Sa figure est connue des Sourds dans le monde entier.
L’abbé de l’Epée instruisant ses élèves en présence de Louis XVI ». Huile sur toile de Gonzagues Privat (1875)

***
La langue des signes a toujours existé
Platon, déjà, considérait l’usage des mains comme un mode de communication parallèle à la voix.
Au Moyen Âge, la langue des signes est intimement liée à la règle du silence qui règne dans certains monastères. 
Il semble qu'on la pratique aussi dans le creuset parisien.
L’abbé de l’Épée et le sourd-muet Joseph dit Comte de Solar 

***
Dans l’Antiquité, quelqu’un qui ne parle pas , ne peut pas penser disait Platon. Aristote dira plus tard que les sourds sont irrémédiablement inéducables. Les sourds n’ont donc pas pu être considéré comme des hommes à part entière qui pensent, mais comme des hommes à part
Au Moyen Age, la langue des signes étaient utilisée par les moines qui avaient fait vœux de silence pour quasiment tous les échanges. C’était notamment le cas à l’abbaye de Cluny.
À partir du 16ème siècle, des précepteurs commencent a éduquer les sourds notamment ceux issus de la noblesse. Notons, le précepteur Pedro Ponce de Leon, un moine bénédictin qui s’intéressa de très près à l’alphabet des signes. 
"Socrate parle" Louis Lebrun

samedi 12 décembre 2020

Jacqueline du Pré : Un destin brisé .

 clic:Jacqueline du Pré

Violoncelliste anglaise 
(1945, Oxford – 1987, Londres) 
Jacqueline du Pré à 15 ans le 27 mai 1960 
Surnommée « la Ginette Neveu du violoncelle » par Paul Tortelier, Jacqueline Du Pré a connu une éblouissante carrière, brisée à seulement 27 ans par la maladie.

Jacqueline du Pré 
 "Dvořák Cello Concerto"
 London Symphony Orchestra cond. Daniel Barenboim

Qui est Jacqueline du Pré ?
Jacqueline du Pré jouant d'un violoncelle Stradivarius de1673
Jacqueline du Pré et son mari Daniel Barenboim 1972 Photo: Clive Barda.
 Daniel Barenboim et Jacqueline du Pré le  4 juillet 1976 Photo Clive Barda






jeudi 10 décembre 2020

Rétroviseur de l'histoire :" Des femmes tondues et dénudées à la libération "

 





Femmes tondues sur les marches du palais de justice de Bergerac, septembre 1944 Photo Bondier

**** 
Parmi ces « poules », des femmes aux mœurs douteuses côtoient des femmes amoureuses (certaines se sont même mariées pendant l’Occupation), ainsi que quelques traîtres et espionnes. Mais aussi des femmes accusées simplement de sympathie envers l’occupant, comme ces jeunes Parisiennes ayant eu le malheur d’avoir un Allemand pour voisin pendant plusieurs années. Où était le crime ?
 En 1943, à Pisciatello, en Corse, des patriotes corses coupent les cheveux d’une femme pour la punir d’avoir eu des relations sexuelles avec l’ennemi. 
 « Scène survenue à Bordeaux (France), le 29 août 1944 : la mère et la fille furent promenées nues dans les rues avant d’être abattues à la mitraillette et jetées dans la Gironde. » 
 En 1944 
 La honte et le rire !
 La vindicte populaire en 1944
 "La joie" vengeresse  du peuple en 1944
Femme tondue à la libération de Toulon, 15 août 1944  
Cette femme a été probablement une prostituée. Cette photo est datée du 20 Août 1944 et a été prise à Montélimar.
*** 
Voyez-vous, la première femme nue que j’ai vu, ce fut dans ces circonstances.
 C’était en 1944, j’avais 8 ans, nous habitions à 20 kilomètres de Paris, c’était encore  la campagne.

.

dimanche 24 mai 2020

" De la relativité de l'espace et du temps à l'école "

"De la relativité de l'espace et du temps  à l'école" 


" Être et avoir"
 film documentaire français réalisé par Nicolas Philibert. Présenté en sélection officielle au Festival de Cannes en mai 2002 et sorti en France le 28 août 2002, le film suit pendant une année scolaire un instituteur et sa classe unique d'enfants de 4 à 11 ans dans une école communale située à Saint-Étienne-sur-Usson, dans le parc naturel régional Livradois-Forez, en Auvergne.


 "Entre les murs"
  film français réalisé par Laurent Cantet, sorti en 2008. Il s'agit d'une adaptation du roman éponyme de François Bégaudeau, lequel a joué le rôle principal du film et cosigné l'adaptation avec Laurent Cantet et Robin Campillo. L'histoire s'inspire du vécu de l'auteur lorsqu'il enseignait au Collège Mozart, un établissement parisien situé en ZEP