samedi 25 mars 2017

Billet du jour: " À Saint Lazare "

Arrivage de « filles publiques » en voitures cellulaires à la prison Saint-Lazare
La prison Saint-Lazare était une prison et un « hôpital-prison ». Dès 1802 avait été établie la visite médicale obligatoire des prostituées, les maisons closes se développent rapidement et étaient taxées par l'État, elles étaient, comme les filles, contrôlées par la Brigade des mœurs.

dimanche 26 février 2017

Billet du jour : "Triste souvenirs du Blitz "


Le Blitz (terme allemand signifiant « éclair ») est la campagne de bombardements stratégiques durant la Seconde Guerre mondiale menée par la Luftwaffe, l'aviation allemande, contre le Royaume-Uni du 7 septembre 1940 au 21 mai 1941. Il s'agit de l'opération la plus connue de la bataille d'Angleterre. À ne pas confondre avec  le Blitzkrieg, guerre éclair.




 Je n'ai choisi que ces quelques photos où il y a des enfants 

lundi 20 février 2017

Vive le cinéma : Un extrait de " Comedian Harmonists

Avec un grand plaisir, sur Arte, j'ai vu ce film "Comedian Harmonists " et qui est d'une extrême sensibilité. Si vous avez l'occasion de le voir en  Pluzz, vous ne le regretterez pas.

jeudi 16 février 2017

Mobile Galerie : " L'arbre plaquovore "

Pas besoin d'aller dans des pays exotiques pour trouver des curiosités de la nature comme les baobabs citernes. Je viens de découvrir sur le parking de mon Casino « L'arbre plaquovore ».
 C'est une exclusivité de mon dossier :« Mobile galerie »



mardi 14 février 2017

Billet du jour : La Saint Valentin " à la Dubout

Non!Non!Pelotez la poitrine si voulez, c'est tout ce que je peux vous laissez faire !
- Oh ! Cruelle ! Vous savez bien que le docteur m'a défendu des efforts !


dimanche 5 février 2017

Un autre regard : " Elles étaient Jeunes "

“La jeunesse a cela de beau qu’elle peut admirer sans comprendre.”
 Anatole France
Sœur Emmanuelle jeune fille 
Simone Weil en 1921
 Simone de Beauvoir
La seule  photo connue de Mère Tereza dans sa jeunesse
Mère Térésa  18 ans 
Maria Salomea Skłodowska 
 Marie Curie à 21 ans

jeudi 2 février 2017

Vive le cinéma: « Sunset Boulevard »


Gloria Swanson  dans l'inoubliable scène du magnifique film « Sunset Boulevard »(  Boulevard du crépuscule)... 
Sans oublier les grands William Holden et Erich von Stroheim

mercredi 25 janvier 2017

Lucarnes : " Désespoirs "

Désespoirs

Le regard perdu, le rouge aux joues, les oreilles en surchauffe, Marie-Paule, la quarantaine, tournait en rond dans son somptueux appartement de Montmartre.
Depuis le départ de son mari pour goûter à des charmes plus juvéniles que les siens, chaque soir, elle s’enfiévrait de désespoir mais surtout de rasades de whisky. Le rude couperet de la trahison du temps s’était abattu sur sa vie.
Seule, abandonnée par ses soi-disant amis, elle n'avait que son miroir comme interlocuteur. Mais contrairement au conte de Blanche-Neige qui répondait aux questions de la marâtre, le sien restait dans le silence, ne lui reflétant qu'un pauvre visage ravagée par la tristesse.
N’en pouvant plus, au bord de la dépression, le besoin d’entendre une voix, un son humain, une parole, ce besoin fut tel, qu’elle composa au hasard un numéro de téléphone. La manœuvre guidée par une main tremblante fut périlleuse, mais après plusieurs tentatives, elle réussit.
***
Il sentait mauvais dans son beau costume froissé.
Au chômage depuis un an, la terrible descente dans l’enfer de la rue fut inévitable.
Les hôtels même minables étant trop chers et les foyers, hélas, soumis à une dangereuse promiscuité , depuis trois mois, il avait élu domicile dans sa voiture.
Parfois, avec honte, dans des coins mal-éclairés, il faisait l'aumône. Après un détour rapide à la soupe populaire, il fouillait dans quelques poubelles à la recherche de tout et de n’importe-quoi.
Avec son état lamentable il n'osait plus se présenter dans les agences de recrutement:
« Votre âge monsieur, votre âge... », l'infernal refrain de la cinquantaine. Sans compter les regards suspicieux des recruteurs qui n'osaient lui faire des remarques sur son physique négligé.
Sa femme et ses enfants gobèrent le soi-disant voyage à l’étranger pour une grosse affaire.
Histoire de nos jours presque banale en sorte.
Le seul objet qui le rattachait à la société était son téléphone portable, il sursauta quand, à minuit, la sonnerie retentit.
Curieux, il décrocha.
À l'autre bout du combiné la voix d'une une femme avinée le supplia pour qu'il lui parle.
Bien élevé, avec calme et gentillesse, il lui parla de la vie, du soleil, du plaisir d'être sans attache, indépendant.
Intuitivement il sentit la pauvre femme dans un désespoir proche du suicide, il trouva des mots amusants, inventa des blagues pour, enfin, l’entendre rire.
Quarante-cinq minutes après, la femme lui dit d'une voix plus claire:
- « Monsieur, quelle chance vous avez, votre bonheur est vraiment communicatif, merci, merci... au revoir.»
Le regard humide, l’homme raccrocha. 

M.T

jeudi 12 janvier 2017

Vive le cinéma :" Les Quatre Cents Coups"

Cet extrait du film est la scène la plus véridique que je connaisse.
 Les enfants ont complètement oublié la caméra et vivent dans le temps présent.
Sacré Truffaut.

mercredi 4 janvier 2017

Vive le cinéma : "Pour commencer une belle journée"

Film de 1939 "Abes in arms" (Place au rythme)
Pour aider leurs parents, artistes de music-hall qui connaissent des difficultés financières, Mickey et Patsy décide de monter eux-mêmes un spectacle. 

samedi 31 décembre 2016

dimanche 25 décembre 2016

Coups de Cœurs : "Beauty" Stefano Tagliafierro


Un chemin de soupirs à travers les émotions de la vie. 
Un hommage à l'art et sa beauté désarmante.  

vendredi 23 décembre 2016

Billet du jour : "Joyeux Noël "

À vous tous et toutes...
Noël n’est pas un jour ni une saison, c’est un état d’esprit.”
Calvin Coolidge
Pleins de bises et... de cadeaux ?


mardi 20 décembre 2016

Vive le cinéma : "Hommage à une belle et grande Star" Michèle Morgan"

Pas de cinéma sans de grandes stars,Michèle Morgan en fait partie.
Au revoir



Michèle Morgan et Jean Gabin dans La minute de vérité (1952) de Jean Delannoy