samedi 4 novembre 2017

Frissons : " Monstre "


Le monstre de fer siffle, pulvérise la nuit
Derrière la vitre une face grise aplatie
Un nain Un train
Étincelles bleues, rails surchauffés, il fuit
Une ville, une vie glacée, monstre maudit
Douleurs Malheurs
Acteur prison d’un chapiteau honni
Nabot, parade, amuseur de petits
Amours Détours
Ricanements, pulpeuse dompteuse
Excitations, une lionne tueuse
Poursuite Panique
Le monstre de fer siffle, pulvérise la nuit
Derrière la vitre une face grise aplatie
Un nain Un train
Le monstre de fer siffle, emporte dans son sein
Un doux monstre, colère, charmant assassin
M.T  

6 commentaires:

  1. Presque qu'un film d'épouvante... Tu as gardé ton masque d'allo-ouine ???
    GROS BECS mon Tonton Mitch'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À un G près, je me serais posé des questions sur ma personnalité... ;-)
      Bises ma chère Marité

      Supprimer