dimanche 10 septembre 2017

Poèmes-texte : " À part ton amour "

À part ton amour

À part le miel de ta perle sueur
Je préfère des vagues le salé
À part la lumière de tes paroles
Je préfère l'orage tumultueux
À part ton humide buisson
Je préfère la ronce des champ
Souffre mon corps buriné
Je m'arrache du bloc de pierre
Du ciseau de l'éros sculpteur
De la vapeur crailleuse poussière
Lourdeur écrasante de montagne
Mes peines glu s'évanouissent
Demoiselle, grâce à la distance
J'approche mon cœur du votre
Grâce au fantasme éloignement
Je peux évoquer mes sentiments
Imaginer, rêver, utopique étreinte
Une rugueuse caresse inavouable
Demoiselle, ne soyez pas outrée
Grâce à cette impossible rencontre
Je n'aurais jamais osé vous aimer
Sans cet utopique péché d'amour
Je choisi l'adieu, sans retour
À part ta sueur de miel
Je préfère le salé des vagues
À part tes paroles de lumière
Je préfère l'orage
À part ton buisson humide
Je préfère le champ de ronces
À part notre puissant amour
Je préfère la mort, l'adieu
Je forme mon corps
Je m'arrache du bloc de pierre
Lourdeur écrasante d'une haute montagne
Peine évanouit dans la crailleuse poussière
Un mystique en étroitesse
Un rude aveu de faiblesse
L'analyste hautain qui blesse
L'amour n'est pas paresse
L'échange est une messe
Du passé un terrible l'oubli
Je le pensais sincère ami
Un seul petit mot a suffit
Stupeur, il se présente ennemi
Insondable jeu de l'esprit
Je pensais le sol durcit
Le chemin était en bouillie
Mon cœur s'est rétrécit
Qu'importe, je rêve ta vie

M.T

La Liseuse de Jean-Jacques Henner



1 commentaire: