mercredi 12 avril 2017

Vive le cinéma : Un film magnifique : " Les portes de la nuit "


« Les portes de la nuit ». Drame de Marcel Carné (1946)- Adaptation et dialogues : Jacques Prévert
« Une nuit de février 1945, à Paris. Diego, un ancien résistant, retrouve Raymond, l'un de ses camarades de combat, qu'il croyait mort. Alors qu’ils fêtent leurs retrouvailles dans un restaurant, un clochard mystérieux, qui prétend être le Destin, prédit à Diego qu’il va rencontrer la femme la plus belle du monde. Le regard de Diego ne tarde pas à croiser celui de la belle Malou, la fille d'un vieux bourgeois collabo. »



Les acteurs: Nathalie Nattier, Pierre Brasseur, Serge Reggiani, Raymond Bussières, Saturnin Fabre , Jean Vilar , Julien Carette, Sylvia Bataille, Dany Robin, Jane Marken, Brigitte Auber, que des pointures. Un scénario génial, pas de technicolor superflu, un beau noir et blanc, des dialogues qui n'ont rien à voir avec des films ringards, pas de rigolo à la Kad Merad ou Dany Boon ou de grandes envolées épaisses à la Depardieu, du vrai cinoche quoi.  

5 commentaires:

  1. oui que du très grand cinoche !
    il faut dire qu'avec la distribution et les auteurs difficile à dépasser !

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ces extraits. Serge Reggiani que tu cites au générique, illustrait avec son petit corps vibrant et son âme d'écorché vif la quintessence de la poésie musicale et cinématographique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sacré Reggiani a souvent des rôles de traître ou de méchant comme dans Casque d'or où il joue un menuisier Georges Manda, voyou, de la bande des apaches.

      Supprimer