jeudi 12 janvier 2017

Vive le cinéma :" Les Quatre Cents Coups"

Cet extrait du film est la scène la plus véridique que je connaisse.
 Les enfants ont complètement oublié la caméra et vivent dans le temps présent.
Sacré Truffaut.

6 commentaires:

  1. Génial Truffaut ! La palette de toutes les émotions sur ces petites bouilles !

    RépondreSupprimer
  2. merci...je ne me souvenais pas de cette séquence... Alzheimer peut-être !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tranquille... “Les souvenirs oubliés ne sont pas perdus.”
      De Sigmund Freud

      Supprimer
  3. cc
    c 'est bien, un peu de retropédalage de temps en temps..
    merci.......
    et toute douce nouvelle année à toi
    bzzz
    claire

    RépondreSupprimer
  4. J'a-do-re !!! Fantastique extrait !!! Toutes ces tites bouilles fascinées par les marionnettes. On y voit même le gouailleur Antoine Doinel !!!
    GROS BECS mon Tonton Mitch'

    RépondreSupprimer