gif soleil ... Blog au ralenti durant les beaux jours ............

dimanche 2 mars 2014

Billet du jour : "Hommage à Alain Resnais"

Un merveilleux réalisateur nous quitte.
Que de bons, joyeux, graves et intelligents films !
Que reste-il ?
Avez-vous vu les films nominés cette année ? Que du cul, je suis impoli, oui.
 Je ne suis papy la pudeur, mais ras le bol de ces pauvres « films » insipides.


"On connait la chanson"


Si vous n'avez jamais vu ce film... vite... un bonheur.

5 commentaires:

  1. Il va nous manquer...
    Rassure-toi, trop de cul va tuer le cul... On n'en peut plus!
    Vive Alain Resnais et Jacques Demy... Tant qu'on pourra regarder leurs films il ne faut pas désespérer du cinéma. Ils serviront de modèles aux futurs.
    Déja ce soir sur Arte on a "Devine qui vient dîner"? Un titre qui fait télé réalité pourtant...

    RépondreSupprimer
  2. Alain Resnais va beaucoup manquer au paysage audiovisuel heureusement il reste toute son oeuvre et son dernier film que j'ai hâte de voir...

    Jacques Demy manque aussi beaucoup !!!

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  3. Il a dit qu'il y a des vies (métiers) beaucoup plus difficiles que d'être cinéaste. Cette humilité lui a permis de donner beaucoup de grandeur à ses films, je les ai tous vus : même si je ne suis pas une inconditionnelle (je n'aime pas trop les professionnels à "ressort mécanique, surtout s'ils ont des acteurs fétiches...) la "touche" untel" sans surprise, ils m'ennuient un peu parce que je devine toujours les répliques ou situations suivantes, hi ! C'est mon défaut de cinéphile... qui adore pourtant revoir dans mon salon tous les films que j'ai adoré décortiquer !!! Bizzz, Tonton, et ne tombe pas sur les fesses avec mon com., hein !!!

    RépondreSupprimer
  4. Merci mon Tonton Mitch' pour ce billet !
    J'aime ce cinéma qui s'apparente à du théâtre. J'ai adoré "Smoking no smoking"... Une troupe d' acteurs (Sabine Azéma, Pierre Arditi, André Dussollier, Fanny Ardant, Lambert Wilson…) qui tentent, de décor en décor, d'y réenchanter le monde.
    Le philosophe Gilles Deleuze l'avait fort bien vu : « Resnais n'a qu'un sujet : l'homme qui revient de la mort. » La plupart de ses films, en effet, envisagent la refondation d'un monde après le désastre.
    GROS BECS et Merci encore...

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup son cinéma et cet esprit troupe. Il nous met dans la confidence, on a le sentiment de faire partie de la famille, meme si parfois on s'ennuie un p'tit peu comme dans certains diners de famille... On y revient toujours, car on connait la chanson !
    Devine qui vient diner ce soir ? J'adore ce film depuis la première fois que je l'ai vu et ça fait belle lulurette !
    Le cinéma d'aujourd'hui a trop souvent le cul triste et gynécologique, vivement qu'il se prenne une déculottée !
    Bises !

    RépondreSupprimer