samedi 19 janvier 2013

Douteuses Blagues: La sucette


Après...
"Les amoureux",   " Le Journal " ,    " Dans le Bus " ,  "Au Ciné", " La coiffeuse",  "Trésor Public" , "Les pièces" ,"Explications Téléphoniques" ,  "Au Restaurant" ,"La Réunion" ,"Le Parfum".
... Voici "La sucette" 


Je ne suis pas un forcené des bonnes blagues douteuses, mais j’avoue, quand celle-ci se présenta, je n’ai pu m’empêcher  de l’exécuter pour mon grand plaisir.
Ordonnance à la main, à la pharmacie du coin, j’attends patiemment mon tour.
Devant moi, en main par môsieur le pharmacien, une mère, type grande bringue désossée,  avec une feuille de soins qui n’en finit pas. 
Plus loin, deux  ravissantes préparatrices sont occupées par un groupe de mamies en sortie collective sanitaire.
La femme à l’interminable ordonnance squatte la place depuis un bon moment.
À son côté, un bambin, d’environ cinq ans commence à se trémousser sec.
Le pauvre, lassé de la situation, commence à tourner dans l’office. Il tripote tout se qui se trouve à sa portée : publicités, échantillons de cosmétiques, vaporisateurs à essences naturelles, préservatifs, tout en faisant tomber quelques accessoires, sans que la mère n’intervienne, mais… sous, en douce, l’attention inquiète du pharmacien.
Son exploration l’amène devant un tentateur présentoir à bonbons et sucettes, présentoir caché du regard de la mère, mais qui se trouve juste à mon côté.
Enfin, je suis servi par ma préparatrice préférée, Geneviève, une grande brune callipyge qui serait capable de me vendre des pilules pour constipation, même si je viens pour une diarrhée digne d’un déluge biblique. 
Je serais bien resté à contempler la Geneviève, mais, hélas, elle me sert  rapidement. Après un denier coup d’œil vers sa croupe rebondie, je me dirige vers la sortie. 
La mère, front plissé,est toujours en grande discussion.  Le moutard, lui, en extase, langue pendante, près des alléchantes  gourmandises.
Un éclair dans ma diablotine cervelle. Je prends une sucette, sourit béatement, la tend au bambin.
-Tiens, c’est pour toi  mon petit, je te la donne… cadeau.
Sitôt en main, des menottes aux quenottes, la douceur disparaît entre les lèvres roses.
 Sucette en bouche, il court vers sa maman.
-M’an, m’an… le m’sieur, il m’a donné la sucette.
La mère, joues en feu, gênée, obligée de payer le délit.
Sur le trottoir,  derrière une colonne, j’observe. 
Je suis, heureusement, hors de portée de l’ire maternelle qui cherche vainement quel malotru a pu lui infliger une telle farce.


Fin





10 commentaires:

  1. *La sucette présente de gros risques pour les enfants. Il n'y a pas si longtemps, dans l'école où je tenais bibliothèque, des friandises ou de menus cadeaux en tombola récompensaient le retour régulier des livres. Des bonbons achetés par ici. Un jour, à Paris, j'ai vu les sucettes Pierrot Gourmand de mes années écolières et j'en ai acheté quelques boites.
    Les autorités ont dit non! Les Pierrot Gourmand sont pointues et les chers petits risqueraient de se perforer le palais... Pas grave, j'ai pris le risque pour moi: je les adore ces sucettes surtout au caramel.
    Plus récemment, on m'a déconseillé les chupa chups rondes pourtant et un peu plus tard, les malabars... risque de se couper la langue en courant....
    Ben voilà.... je suis étonnée d'être encore vivante et en bonne santé, considérant les graves dangers que j'ai couru. Nos parents et nos enseignants étaient de grands irresponsables!!!
    Belle journée et belles blagues, les pires sont les meilleures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @almanachronique: Et bé! Quelle vie trépidante tu as ?
      Tu as dit caramel? Hum... moi aussi.
      À plus. Bonne semaine

      Supprimer
  2. Mais c'est du bonbon cette histoire!
    Que ce suçon lui serve de leçon...
    et de toute façon,les soupçons sont sur un garçon franc-maçon en caleçon qui demande une rançon payable en colimaçons de contrefaçon ou en charançons couvert de caparaçons....

    Bon dimanche!Calinsss!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Claire Fo..... (mais pas Fontaine):Ainsi font font font les polissons comme moi!
      Avec conviction : Bonne continuation.
      Kisses

      Supprimer
  3. encore un pervers qui attire les enfants (petits garçons) avec des sucrerires voilà la mère qui court à la police...
    j'ai aussi survécu aux sucettes pointues, j'ai vécu les murs peint au plomb sans sucer ceux ci puisque j'avais une sucette, acheté des produits sans date de péremption ...

    bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Josette :ma petite Josette... vite, prends rendez-vous chez une amie pour confier tes misères! :-D
      Bonne soirée à toi itou.

      Supprimer
  4. coucou,
    hummmmm,
    délectable cette jolie histoire....
    merci de nous avoir régalé...
    je vais de ce pas,
    au bocal à sucreries.....
    en espérant ne pas périr,
    aprés,
    consomation...hiiii
    douce soirée à toi
    bizzzzz
    claire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ la fourmi....: Hello ma petite Claire-fourmi , alléchée par l'odeur du fond du bocal, attention qu'une malotrue cigale n'en referme le couvercle!
      Bisous.
      Mitch'

      Supprimer
  5. Je la connaissais et je la trouve toujours aussi excellente cette blagounette :-)
    GROS BECS mon Tonton Mitch'

    RépondreSupprimer