jeudi 24 novembre 2011

Poème : L' Ombre




C’est une ombre blanche, noire qui marche dans la rue
C’est une enfant, une femme au cœur brisé
C’est une femme enfant à la face voilée
Le corps fragile ne doit pas être montré
Les beaux yeux verts au soleil sont cachés
C’est une ombre brune, grise qui marche dans la rue

Femme ma sœur
Sur toi je pleure
Femme lumière dégradée
Femme lumière lapidée
Fille lumière poignardée

C’est une ombre blanche, noire qui marche dans la rue

C’est une enfant à l’avenir violé
C’est une femme enfant à la face voilée
Des hommes à leur doctrine l’ont enchaîné
Cadenassée la bouche rouge n’ose plus parler
C’est une ombre brune, grise qui marche dans la rue

Femme ma sœur
Sur toi je pleure
Femme lumière dénudée
Femme lumière violentée
Fille lumière répudiée

C’est une ombre blanche, noire qui souffre dans la rue
Parfois c’est un visage défiguré
C’est une silhouette enchaînée, torturée
Sous la poussière c’est un monde oublié
Sous les coups c’est un amour obligé
C’est une ombre brune, grise qui souffre dans la rue

Femme ma sœur

Pour toi j’ai peur
Femme lumière enfermée
Femme lumière échangée
Fille lumière abîmée

C’est une ombre blanche, noire qui hurle dans la rue

La peau par le vent, jamais caressée
Des rires clairs, des joies qui ne peuvent fuser
Projets, rêves, utopies gelés, figés
C’est une mince silhouette, parfum outragé
C’est une ombre brune, grise qui hurle dans la rue

Femme ma sœur

Pour toi j’ai peur
Femme lumière marchandée
Femme lumière fatiguée
Fille lumière humiliée

C’est une ombre blanche, noire qui marche dans la rue
C’est une femme enfant à la face voilée
C’est une flamme brûlée à la main tendue

M.T

8 commentaires:

  1. Magnifique ce poème...
    Etrange d'avoir choisi le jour de Ste Catherine pour stigmatiser les violences faites aux femmes??
    P

    RépondreSupprimer
  2. Merci, merci pour elles, ombres silencieuses... ce poème, cette écriture me touche.
    Bonne soirée,

    RépondreSupprimer
  3. Tes mots sont justes et très émouvants. Je ressens beaucoup de peine pour ces femmes de l'ombre !!!
    GROS BECS.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour toutes ces femmes !c'est d'autant plus touchant venant d'un homme ( mais toi tu es un chic type !)
    Il y a quelques années en arrière lors d'une visite à Paris "à l'occasion d'une exposition d'art textile " j'ai eu la possibilité de rencontrer des afghanes " femmes de toute beauté très cultivées et parlant l'anglais à la perfection de plus artistes dans l'art de manier fils et tissus " qui nous ont fait découvrir à nous les femmes "libres " ce qu'était de vivre sous une bourka avec un voile grillagé et c'est ...atroce plus intellectuellement que physiquement !!!!!!!!!!la sensation douloureuse de ne plus exister en tant que femme et de n'avoir plus aucune identité ...
    A++Sacha

    RépondreSupprimer
  5. Un très beau poème en l'honneur de ces femmes de l'ombre
    Merci pour elles
    Une journée c'est trop ???
    Heureusememt que c'est de l'humour !!!Noir tout de même
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  6. Merci Tonton Mitch!
    Je suis contre la violence en général...

    RépondreSupprimer
  7. Toutes mes photos ont disparues. Censure, méfaits d’un hacker ou tout simplement un bug ? Consciencieusement, je les rétablis… ainsi que les réponses aux commentaires :

    @ À tout(e)s: Que répondre si ce n'est que vos commentaires sont justes et bienvenus.
    Alors, de Claude Adrien Helvétius (connais pas le bonhomme), une citation que j'ai légèrement modifiée :
    « Certains hommes sont si bêtes qu'une violence répétée finit par leur paraître un droit. »
    @ Kenza : Je n'ai point de doute à ton sujet !
    Bises et bonne semaine.

    RépondreSupprimer