dimanche 3 juillet 2011

Billet du jour : Confession



Et bien oui, je l’avoue, j’ai craqué hier.
Non, me suis-je dit, non, non, tu ne regarderas pas le mariage d’Albert et de Charlène. Regarde plutôt le tour de France, le tennis ?  Mais pas ça, pas un spectacle pour les ménagères de plus de 50 ans ou pour des minettes de moins de 15 ans .Que verras-tu ? Des chapeaux, des gens friqués, du m’as-tu vu, du gnangnan publicitaire pour le Créateur et son entourage, encore et encore la famille Grimaldi sur toute les coutures. 
Mais la fatigue aidant, ou bien les  médicaments que j’ingurgite actuellement, peut être la chaleur, mon bras comme désolidarisé de mon cerveau a appuyé sur la chaîne 2. Zut  (j’suis poli)  la cérémonie religieuse venait de commencer. Vite tout comme dans le sketch de Raymond Devos, je zappe sur la 1, pareil .Je zappe sur la 6, quoi ? Un documentaire sur le couple. Inconscient, tel un zombi,  je reviens  donc sur la 2, plutôt que la 1 car il y a la Marie Drucker et le frisé Stéphane Bern qui est comme un coq en pâte dans ce genre d’évènement. Il connaît toute la High  Society.
C’est le destin, mon karma, je reste comme hypnotisé, figé, et, tant pire,  je reste. Ah ! La musique, de magnifiques morceaux, impeccables, les chanteurs, que d’internationales belles voix. Le décor, Hollywood. La mariée, punaise, un joli brin fille. Lui, bof, pas mal, mais toujours en train de faire des clins d’œil. Pour un prince, ça fait ouvrier ? Mais comme mithridatisées par les premières images, au fil des moments, je commençais à m’attendrir tellement le scénario était bien orchestré.
L’apothéose de ma déchéance, ce fut à la fin quand une mère et sa fille chantèrent et que Charlène (je suis intime maintenant) laissa couler quelques larmes. Non d’une pipe voilà t’y pas que moi z’aussi je laissais couler une larmichette. Vraiment il faut que j’aille consulter mon toubib.
Hein ? Épatées les filles… je n’ai pas blablaté sur de basses rumeurs (après tout qui n’a pas paniqué devant un emprisonnement, même doré ?). Pas parlé des enfants cachés du don  juan. Ce n’est pas bien, donc, je reste clean.
Et puis je retenais mon souffle au moment des oui. Si Charlène, un peu tristounette, avait dit non ? Oh ! Le tremblement de terre, encore mieux que l’affaire D S K.
Mais il y a eu un oui, ouf ! Je suis soulagé. Maintenant, allez Albert, au travail pour la progéniture.
Pour finir, ce n’est pas que je veuille faire de la psychologie de comptoir, non, mais, bizarrement, j’ai trouvé une certaine ressemblance entre Charlène et la mère d’Albert, la superbe Grace Kelly. Et vous ?
Voilà ma faute avouée. Serai-je encore admis dans la communauté des blogueurs et blogueuses ?

 M.T   

9 commentaires:

  1. On te pardonne d'autant plus que tu n'as pas été le seul ! J'ai vu ça chez mes parents en tout cas le début où toutes les têtes chapeautées arrivent dans l'église- esplanade à ciel ouvert! un summum du mauvais goût avec moult chapeaux de toutes formes : crêpes, pots de chambre, galettes, disque, plumes, fleurs, dentelles chantilly,... etc. et de toutes les couleurs !
    Un " bon point " à Bernadette C. qui avait un beau tailleur bleu nuit et un super chapeau à plumes de même couleur ! Top la mère Chichi, le grand Jacques absent, malade peut-être ou pas assez contrôlable au niveau de la tête ! Bon Dimanche Michel

    RépondreSupprimer
  2. J'avais complètement zappé mais j'ai vu la fin et entendu Le ténor Andréa Bocelli chanter l'Avé Maria ...
    Je vois que le moral est en hausse Tonton , bisous de Louise

    RépondreSupprimer
  3. Quant on est en "activité réduite", on fait ce qu'on peut, non ? comme regarder une princesse chantilly :-))) à défaut de s'offrir un chocolat liégeois à la terrasse d'un café, au frais près d'une fontaine, en regardant flaner les
    "princesses" fleuries toulousaines !
    Bonne journée,

    RépondreSupprimer
  4. Ben, depuis que la troisième princesse du caillou affirmait haut et fort qu'il ne "passerai(t) plus de deux nuits avec une femme que si elle ressemble... à (s)a mère", normal que sa désormais officielle nous rappelle quelqu'une !!! Bravo, Tonton, tu as eu le courage de confesser ce que d'autres n'oseraient avouer ! Pour ma part, je ne supporte pas cette famille d'usurpateurs de titres, tout y est toc et tic, pas chic ni choc, bref... Dommage que je n'ai regardé, paraît que le Prince Laurent de Belgique s'est ramassé un gadin sur le tapis rouge, mais venant de lui qui affirme, lui aussi haut et fort, être plus bête que les bêtes, au moins, on le remercie de ce moment de vérité dans tout cette parade de pacotille !!! Bonne semaine, Michel, j'ai bien aimé ton billet !

    RépondreSupprimer
  5. Ah dans les histoires de princesse les sorcières ne sont jamais loin (Artemisia, moi aussi j'ai tilté sur Bernadette enfin tranquille)!!! Allez j'te pardonne Tonton, c'est surement le cocktail antalgique qui rend ton coeur si fleur bleue !
    C'était la fête des crapauds ce WE, entre NY et Monaco!! Et il leur faudra embrasser un peu plus longuement et langoureusement leurs princesses, s'ils veulent rester masqués sous leurs habits charmants... Bon courage les filles !
    Tonton, j'ai trouvé la p'tite Charlène bien ensorcelante et digne en effet de belle-maman. La séquence du crapaud qui la regarde pleurer en se demandant bien quoi faire ou quoi dire, ne sachant sans doute plus trop ce qui, de la dispersion de son patrimoine génétique ou de l'émotion d'une union médiatique, l'a mise dans un tel état. Je comprends que tu aies eu envie de la prendre dans tes bras... ça m'a fait la même chose, en tout bien tout honneur bien sur.
    Remets toi vite Tonton, sur le rocher, il y aura sans doute bientôt encore un coeur à prendre !!
    Bises sorcières.
    Tu t'souviens du mariage de Caroline, le premier ?

    RépondreSupprimer
  6. Comment !!! Toi, Tonton Mitch' tu es resté scotché devant la lucarne pour une histoire de mariage princier !!! Ne me dis pas que tu vas acheter "Voici" pour en savoir plus...
    Sacré Gary va !!! Et je siffle trois fois :-)
    GROS BECS.

    RépondreSupprimer
  7. Mon pôv Mitch, si tu savais les conneries (pardon les bêtises) que je regarde parfois à la télé. Mais il faut quand même que je m’assure un minimum de "planage", genre massage shiatsu du cerveau, pour que je m’y intéresse. Là j’avoue que la tête du prince (navré Albert ) ne me fait pas fantasmer pour un sous. L’est pas bô ! Et puis c’est trop protocolaire, c’est flippant. Je n’arrive pas à comprendre comment on peut concevoir des cérémonies si empesées. Mince, ça doit faire mal !
    Mais je te pardonne puisque tu m’as donné l’occasion de rire un bon coup.
    Baisers de la montagne

    RépondreSupprimer
  8. Heureuse de voir que tu vas mieux !
    J'ai regardé à partir de Boccelli, quel décor, comme dans un film !
    Et puis la petite larme d'émotion au même moment que la mariée et je n'ai même pas honte !
    Je me souviens de celui de Caroline, les photos en couleurs dans Paris Mach à l'époque, et Grace pas très gai dans une robe jaune il me semble !!!! Le mariage a été dissout par le pape, ha quand on est riche !!!!
    Sinon, je viens d'entendre aux actus que cette belle cérémonie avaient coûté 20 millions d'euros !!!! Quand on aime on ne compte pas n'est ce pas :) :)
    Belle soirée à toi...
    Encore une très belle en-tête de blog !!!!

    RépondreSupprimer
  9. Suite à une curieuse censure ou les méfaits d’un hacker ou tout simplement un bug : Rétablissement de mes photos et de mes réponses aux commentaires :"Billet du jour : Confession"

    @ Artemisia : Merci d’être pardonné. Je n’avais pas reconnu de suite Bernadette. Dommage que Jacquot ne fut pas présent, il aurait dragué les princesses.
    @ not-louise: Ah ! Andréa Bocelli. Une autre larmichette ? Le moral un chouïa en hausse, mais pas encore la carcasse .C’est long !
    @ Annick49: Comme tu dis "Que faire quand il y a du temps à perdre "... Vivement mes terrasses et mes bullages devant un glass.
    @ colibri : Avec « Billet » tu m’as donné une idée car je ne savais pas comment intituler certains de mes blogs qui ne rentraient pas dans des intitulés habituels.
    @ Lulu : Il m’a semblé voir derrière une colonne comme un balai qui dépassait. Caroline : oui je me souviens …mais lequel mariage. Collectionneuse la belle. ? Mignonne sa fille Charlotte. Il va y avoir du monde pour la courtiser. OK j’attends la suite.
    @ Marité : Je pique les « Voici » et autres intellectuelles revues, quand j’attends dans la salle d’attente de mon dentiste. En générale, elles datent d’au moins 3 ans. Intéressant les raccourcis. J’espère que tu n’auras pas à chanter « Si toi aussi tu m’abandonnes… ?»
    Bises à toutes.
    @ myrtille : "Mon Dieu... que la montagne est belle..."
    Je fais écho à ta bise.
    @ Virginie : Quel paradoxe ? Dissout par le pape... mais comme le disait Bourvil, «Dissout… c'est pas cher, hein ? " Quoi que 20 millions d’euros. Ça fait cher le verre de bière, limonade et grenadine ! Un monaco, hein ? Kisse

    RépondreSupprimer