dimanche 19 juin 2011

Clarisse






Tu marches dans tes rêves Clarisse
Oubliant la ville, la rue
Tu rêves dans tes rêves Clarisse
Ondulant dans le vent, nue

La plage immense avale ta course
Loin des rumeurs, loin des humeurs
La mer chante comme une eau de source
Tu sautes, tu danses, tu ris, tu pleures

Tu marches dans tes rêves clarisse
L’amour un instant venu
A fait, te laissant, Clarisse
Etonnée, seule, éperdue

L’amour piège, l’amour soudain  fou
A cerné ton cœur de jeune fille
Dans l’air chaud brûlant du mois d’août
Tendant ton corps à peine nubile

Tu marches dans tes rêves Clarisse
Oubliant ces pleurs d’amante
Tu rêves dans des rêves Clarisse
Femme flamme, nouvelle, belle, ardente

MT


PS: Me revoilou un chouïa . Tiens un coup d'oeil aux photos d' Anne-Laure et aussi là .

2 commentaires:

  1. J'aurais aimé me prénommer Clarisse pour t'entendre me susurrer ce joli poème. Mais je m'appelle Marité et me satisfait des "o gué ! o gué " :-)
    GROS BECS.

    RépondreSupprimer
  2. Toutes mes photos ont disparues. Censure, méfaits d’un hacker ou tout simplement un bug ? Consciencieusement, je les rétablis… ainsi que les réponses aux commentaires :
    "Clarisse"
    @ Marité : Merci

    RépondreSupprimer