mercredi 24 novembre 2010

Poème drolatique : Le chauffeur de bus

Image and video hosting by TinyPic

 La dérive du chauffeur de bus
Un jour il n’eut plus aucun but
C’est alors, et qui l’eut cru
Le chauffeur de bus avait bu
Cru, bus,  but

Se remplissaient les abris bus
On le traitait d’épaisse brute
Mais passait ivre le poil dru
Le chauffeur de bus avait bu
Dru, bus, but

La dérive du chauffeur de bus
Commença quand sa femme tout’ nue
Fauta avec un homme nu
Scène affreuse, dure, qui l’eut cru
Bus, nu, cru

Il but, but le chauffeur de bus
Zig zag aux longs des avenues
Zig  zag de par toutes les rues
Douleurs d’un chauffeur cocu
Bus, but, nues

Et c’est pour cela qu’il mourut
En fonçant sur la grande statue
Du dénommé Eugène Sue
Tout fut dans le choc, fondu
Sue, bus, Sue

Il monta au paradis des chauffeurs de bus
Dont les femmes les trompaient dans d’autres velus bras nus
Ils formèrent tous un club, ils eurent enfin un but
Tenter tous les chauffeurs de bus qu’avaient pas bu
Bus, but, bu

 Image and video hosting by TinyPic M.T





1 commentaire:

  1. Toutes mes photos ont disparues. Censure, méfaits d’un hacker ou tout simplement un bug ? Consciencieusement, je les rétablis .
    Poème: "Le chauffeur de bus"

    RépondreSupprimer