samedi 2 octobre 2010

Lucarne : Papy Paul


           Comme la plupart des vieux (Pardon ,des personnes du quatrième âge) le père Paul avait le surnom de Papy. Donc Papy Paul, pour occuper son temps et se faire un peu d’argent, rendait mille services à tous les bars de l’importante place d’une grande ville de province. Plusieurs cafés, restaurants, fast-food, il y avait de quoi faire. Aller à la banque faire de la monnaie, acheter du pain au dernier moment pour les sandwichs, porter un croissant chaud à la buraliste, déposer des papiers à la mairie, enfin multiple activités qui, malgré ses soixante quinze printemps ne le fatiguaient pas trop. Ce qui l'épuisait par contre, c’est que ses employeurs n’étaient pas avares de petits coups. Une bière par-ci, un remontant par-là, un digestif avec un café. Le nez très violacé de Papy Paul démontrait bien l’activité débordante du personnage qui avait, grâce à son courage et sa gentillesse, gagné la confiance de toute la place. Et c’est cette confiance qui fit qu’au lendemain d’un quatorze juillet les caisses étant  pleines, l’un des restaurants fit appel à papy Paul pour porter l’argent à la banque.
 La journée passa , point de Papy à l'horizon !
 Le patron s’inquiéta et tous les serveurs le cherchèrent. Ce n’est que le lendemain que l’on apprit la nouvelle par le journal local. Papy s’était payé un super gueuleton dans le plus huppé restaurant de la ville. Il avait siroté à profusion les meilleurs vins. Il avait fait la tournée de toutes les boîtes à la mode, le champagne avait coulé à flot, puis repu, imbibé, ballonné, les poumons encore enfumés par les meilleurs cigares.
Papy Paul avait loué une suite dans un palace cinq étoiles et là, après avoir pété au milieu de draps en soie, il était monté au ciel… ou descendu aux enfers, c’est sûrement plus amusant.

M.T Image and video hosting by TinyPic

1 commentaire:

  1. Suite à LA CENSURE ou les méfaits d’un Hacker : Rétablissement de MES PHOTOS :
    Lucarne: Papy Paul.

    RépondreSupprimer