jeudi 10 juin 2010

Billet du jour : Ronchonneries

Image and video hosting by TinyPicVous n’êtes pas obligé de me lire, aujourd’hui, exceptionnel, j’ai envie, de râler, de pestiférer, de ronchonner. Oui, au quotidien, il y a quelques petits riens qui me dérangent, même qui m’agacent, oserais je dire qui me titillent, m’horripilent, me révulsent, m’indisposent, me gênent, m'escagassent… quand même la langue française est d’une telle richesse que je ne sait point quel adjectif choisir en premier.
Voici donc une liste exhaustive de quelques observations qui entrent dans le cadre de mes sombres orages intérieurs :
-Dans le bus, la personne qui s’affale en mettant les pieds sur la banquette d’en face essuyant bien ses semelles sur le tissu nettoyé le matin.
-Toujours dans le bus, vous êtes seul, toutes les places inoccupées, monte quelqu’un qui vient s’asseoir juste à côté de vous.
-Le garçon de café qui sert avant moi un péquin qui s’est installé bien après moi.
-Le sandwich à moitié rassis, au prix exorbitant qui ne contient qu’une infime couche de beurre, que l’on arrive difficilement à finir.
-Un matin où vous êtes pressé, le livreur qui, dans une rue étroite, prend son temps pour décharger un minuscule colis, fait semblant de ne pas entendre les klaxons, puis en partant, fait un doigt à la cantonade.
-Un ami, ou un membre de la famille qui vous demande des nouvelles de votre santé et qui, dès que vous commencez, à la première phrase, vous dit -«Tiens… c’est comme moi… »….se lance durant de longues minutes dans des explications, le ou la concernant, oublie totalement que vous existez et…bien entendu, ne se souvient plus de la question première.
-Le type qui sort des toilettes du café, on entend encore la chasse, après avoir pissé, ou autre chose !!!.... oublie qu’il existe des robinets pour se laver et vous tend la main dans un joyeux bonjour.
-Dans des émissions de télévision (jeux ou autres) toutes les cinq minutes des questions débiles telle: « -Quelle était la couleur du cheval blanc d’Henri IV… téléphonez au numéro… etc. etc. la personne tirée au sort gagnera 500 euros… »… et en tout petit, le prix de l’appel… tout bénéfice quoi !!!
-La bimbo ou la mamy empoudrée, ne soyons pas sexiste, qui regarde avec amour son horrible clébard poser sa crotte en plein milieu du trottoir.
-Quand à un ami on a prêté un livre en très bon état, propre, aussi clean qu’au jour de l’achat et qu’il vous soit rendu avec des traces de doigts, terribles comme épreuve.
- Ceux qui oublient de vous rendre un livre prêté auquel vous tenez particulièrement… et, quand il vous le rende, après maints et maintes suppliques, constatation atroce, avec des pages toutes cornées. (Voir au dessus !!)
-Ces nouveaux commentateurs interviewers inquisiteurs cherchant comme Robespierre à couper des têtes en fouinant dans les poubelles plutôt que de poser des questions sur de véritables problèmes.
-Les gens qui, dans une chaude conversation, à un moment sont à court d’arguments, disent : -« Tu sais… ça à toujours existé… »
-En ville, les ayatollahs du vélo qui prennent les trottoirs pour des pistes cyclables et vous engueulent si par malheur vous faite la moindre réflexion.
-Les ravissantes jeunes Chinoises qui se font débrider les yeux pour s’occidentaliser… bon ça c’est moins grave.
-Quand j’attends mon tour chez le kiné et que j’entends un pépé ou une mémé raconter sa vie : « les dernières bévues des petits enfants, le prix des poireaux au marché  »… me piquant ainsi, au moins dix minutes sur mon temps de soin.
Ceux qui vous embrassent chaleureusement, puis qui vous disent : -« En ce moment je me tape une de ces gastros… »
-La personne qui fume, éloigne sa cibiche de son visage et vous la colle sous votre nez… puis une fois terminé, jette le mégot encore fumant sous votre table.
Les comiques qui sans cesse se sentent obligé de toujours faire du comique.
-Ces pseudo humoristiques assassins n’acceptant aucune critique !! A mettre dans la catégorie des « Robespierre »
-Les personnes qui râlent tout le temps… ça je ne supporte pas !
Stop, je m’épuise, je m’essouffle, j’arrête, je cesse, ouf ,à vous de continuer la liste !
Presque Fin
BY.



 
M.T

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire