vendredi 2 avril 2010

Lucarne : Rêverie ...

Un après midi torride.
Tout est calme, cheveux blonds sur de frêles épaules, elle est là, seule, sur une plage déserte, devant moi, le dos tourné à un soleil dont les rayons coquins passent à travers une jupe légère en fin coton pastel.
Par transparence, l’on devine de longues jambes fuselées et de magnifiques cuisses telles les colonnes d’un temple encadrant le mystère d’une moite féminité.
Je n’ose bouger tellement le spectacle est fascinant, j’ai même peur qu’en me manifestant, elle ne s’enfuie pensant avoir affaire à un sale voyeur.
On entend le clapotis de la mer, au loin des cris d’enfants, une mouette rieuse passe au dessus de sa tête.
Je salive de désir. Je regarde de tous côté, toujours personne.
Soudain dans un balancement féerique des hanches elle s’avance doucement., son petit sac sur l’épaule.
Il me semble, de par le mouvement de ses lèvres, qu’elle veut me dire quelque chose.
Est-ce une invitation ? Je tremble d’émoi. Mon cœur bat la chamade.
Plus elle se rapproche et plus le son de sa voix prend de la hauteur.
Je n’en puis plus, téméraire, je me lève, fébrilement j’avance moi aussi, je tends l’oreille.
Oui, c’est bien une invitation, je tends le bras... .et…  augmente le son du téléviseur.
Hélas oui, c’est bien une invitation, mais à se servir d’une nouvelle marque pour l’intimité des femmes, marque prestigieuse en vente dans les grandes surfaces.
Zapette : J’appuie sur off.

M.T. Image and video hosting by TinyPic

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire