mercredi 30 septembre 2009

Douteuses blagues : "Le journal "


Pour qu’une blague soit intéressante il faut qu’une occasion se présente. Elle me fut donnée un autre matin quand, attablé passivement à la terrasse de mon bistrot préféré, bien à l’ombre car le soleil du mois d’août, si l’on ne prenait pas garde brûlerait chaque parcelle de peau.
Je lisais distraitement le quotidien La Dépêche du Midi, surtout les gros titres, faut pas exagérer. J’étais résolu à remettre en place, c’est dire sur le comptoir les insipides nouvelles que tout le monde connaissait et connaîtrait par la télévision du soir.
Un type, sans délicatesse, me demande de lui passer le journal. J’avais déjà remarqué quelques temps auparavant l’attitude désinvolte du personnage envers d’autres consommateurs. Je tenais ma deuxième « emmerdure » de blague.
Avec minutie je me mis à lire scrupuleusement tous les articles, commentais à haute voix les horoscopes, faisais semblant de cocher les chevaux partants pour le tiercé du lendemain. Interpellant le sympathique garçon de café, je le branchais sur la rubrique « les lecteurs ont leurs mots à dire ». Je détaillais chaque photo en ouvrant bien le journal pour que mon loustic s’aperçoive que je prenais mon temps.
Commandant un autre café, ostensiblement je me remis à feuilleter des pages déjà lues. L’énergumène me jetait des regards de tueur, mais il n’osait intervenir. Je fis durer le plaisir durant au moins vingt cinq minutes. Rage contenue, mon lascar à ce moment se leva, repoussa sa chaise avec une brutalité. C’est à ce moment là, que je lui tendis le journal.
-« Monsieur… monsieur… vous ne… »
Je n’eus pas le temps de finir ma phrase, déjà il était partit.
Les blagues ? Une agréable sensation…
M.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire