samedi 1 août 2009

Le tee-shirt


Le tee-shirt


Je suis tranquille. Anisette, cacahuètes, soleil caressant, léger brouhaha. Elle arrive du bout de la rue comme sortie d’une bande dessinée.
Sur son tee-shirt blanc chahute tel un placard publicitaire une inscription imprimée en noir. « Ils », vous avez deviné de quoi je veux parler, flottent de droite à gauche, de gauche à droite, de droite à gauche comme deux bouées de sauvetage pour marins en détresse.
Ils sont beaux, volumineux avec juste assez d’excès pour affoler n’importe quel humain du sexe masculin.
De loin, puis de plus près j’essaie en vain de lire le message inscrit. Cela semble de l’allemand ou de l’anglais. Désespéré comme un vieillard chez l’ophtalmologiste je ne distingue aucune lettre, aucune phrase, je suis frustré car j’ai toujours aimé les dictées.
Par contre la chair gélatine continue son merveilleux pas de danse sur un corps fluet. Quel bonheur… à deux mètres… elle s’arrête, pose son admirable panneau d’affichage, parle à des copines attablées devant des jus de fruits… délice suprême, elle s’assoit.
Enfin je déchiffre la phrase, hourra ! « J’AIME QU’ON M’AIME »… Banal mais évocateur, c’est du bon français… Ouf… Merci Bernard Pivot.
C’est beau la France quand même.

M. Mort de rire Pictures, Images and Photos !!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire