mercredi 27 mai 2009

L'ARBRE DE CHAIR

Dieux bariolés de la chaude Afrique
Regardez le terrible symbole de votre maladie
Peau d'ébène noire luisante sous le soleil
Destin tragique qui chancelle, fantomatique arbre sec de chair
Pleurez la tache brune condamnée dans le blanc désert
Océan de feu des grains brûlants ,ciel enfer mélangés
Tourbillons de poussières,il suffoque, sol mouvant sous les pieds
Aucune mer ,aucun embrun iodé ne peut l'envelopper
Pas de secours, pas de nuages, pas d'oasis espérés
Cou roide, il ne bouge plus profitant de la moindre risée
A travers les souffles chauds il traque un sauveur vent frais
Son ombre même l'abandonne,sous l'astre de plomb il est un trait
Lèvres sèches,statufié,ventre ballonné,doigts craquelés
Comme ses ancêtres,l'arbre de chair sent son esprit le quitter
Plus de frères,plus de mère,plus de père,c'est une âme isolée
Tous,un matin sous de jolis feux d'artifices sont tombés
Dans ses multiples jeux puérils,il les croyait joyeux lutins
Ce n'étaient que de pâles assassins coupant vies,têtes et mains
Longue fuite ,épuisé,joues creuses,le regard exorbité
Proche de l'obscure cécité,depuis deux jours il n'a pas bu
Sous la puissante fournaise craquelle sa douce peau d'enfant nu
Dans la cruelle lumière ,arbre sec de chair,écorce fendillée
Pauvres membres scarifiés,insecte brindille humaine allongée
L'ocre sable fin,drap mortuaire l'a submergé,voila c'est fini
Rouge silence, les dunes mystérieuses leurs lents pouvoirs ont repris
Pouvoirs d'effacer dans un cauchemar ,joies, drames, gloires, soucis
Dieux bariolés de la chaude Afrique
Regardez le terrible symbole de votre maladie
Peau d'ébène noire luisante sous le soleil
Destin tragique qui chancelle,fantomatique arbre sec de chair
Pleurez la tache brune condamnée dans le blanc désert


M.T

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire